PROJETS SOUTENUS


PROJETS SOUTENUS PAR LA FReP

Le financement de ces projets est possible grâce aux dons des particuliers et au soutien de plusieurs fondations donatrices partenaires de la FReP, ainsi que par des communes de Genève:

http://frep-swiss.net/soutiens/

 

  • TEMPS D’ACCUEILS OFFERTS AUX PARENTS ET FUTURS PARENTS POUR ACCOMPAGNER LA PARENTALITÉ (Projet en cours – 2020/2022)

Porteuse du projet: cap cocooning  https://www.caperinatal.net/equipe

POURQUOI ? La période périnatale est une période de vulnérabilité dont l’issue favorable dépend entre autre des ressources du réseau dont les parents peuvent bénéficier. Une telle offre peut s’avérer déterminante pour soutenir la santé psychique des jeunes parents dans ce moment de vulnérabilité.

 COMMENT ?  Un accueil relationnel et préventif  dans un cadre de disponibilité et d’expertise.

Les temps d’accueils du CAP agissent sur plusieurs axes préventifs :

  • Nous proposons un lieu d’accueil gratuit régulier, hebdomadaire, facile d’accès et sans rendez-vous (sur rendez-vous en période Covid-19) pour répondre de façon rapide aux préoccupations parentales lors de l’arrivée d’un bébé
  • Une rencontre est organisée un samedi tous les deux mois pour partager avec les parents sur un thème d’actualité en lien avec la parentalité (par exemple, « On ne naît pas père, on le devient », « Télétravail et parentalité, quels enjeux pour les familles ») https://www.caperinatal.net
  • En période prénatale ceci permet aux parents l’exploration de leurs besoins en tant que couple, famille ce qui peut être qualifié d’accompagnement de la période périnatale
  • En période postnatale pour soutenir la parentalité, la relation parents-enfant et le développement du bébé

QUI ?  OÙ ? Des professionnels du cabinet d’accueil périnatal (CAP) proposent un accueil assuré par un binôme de professionnels, ce qui est unique sur le territoire genevois.

Le binôme est composé :

  • d’une part de professionnels qui viennent soit du domaine de la psychiatrie, pédopsychiatrie, psychologie ou encore psychomotricité avec une spécialisation autour de la parentalité, du développement précoce de l’enfant et des interactions parents-bébé
  • d’autre part d’une équipe de sages-femmes pratiquant dans leur activité des suivis pré et postnataux.

Tout en observant avec les parents les compétences de leur bébé, les professionnels leur apportent des informations à propos de leur nouveau-né, que ce soit en terme de besoins et/ou de développement. Ces temps d’accueil permettent d’offrir aux parents une pause, de renforcer la confiance dans leur compétences parentales, de prendre soin de leur santé psychique et physique et de partager autour de leurs préoccupations parentales.

Une évaluation de la fréquentation et de la satisfaction de ces permanences est réalisée auprès des participants.

 

  • RENCONTRES ENTRE FUTURS PAPAS POUR SOUTENIR LE PROCESSUS DE PATERNITÉ (Projet en cours – 2020/2021)

Porteuses du projet: Alexia Busquets, sage-femme aux HUG et Marie-Julia Guittier, sage-femme professeure HES à la Haute Ecole de Santé Genève

Dans notre société occidentale, les attentes sociétales envers les pères se sont beaucoup transformées ces dernières décennies. Les hommes s’investissent davantage lors de la grossesse, et en particulier lors de l’accouchement où la place des pères s’est modifiée à travers le temps. Bien souvent, leurs besoins et leurs émotions sont méconnus et les pères peuvent se sentir isolés et exclus lors de cette transition vers la paternité. Deux études réalisées à la maternité des HUG ont confirmé ces résultats (Guittier MJ 2015 et Busquets A 2018) et ont mené à la création de ce projet.

L’objectif est d’offrir un espace de parole et d’échange dédié aux futurs pères pour:

1. Impliquer au plus tôt les futurs pères dans le processus de la paternité dans une visée de prévention sur les issues suivantes: attachement à l’enfant, soutien à la future mère, mauvais vécu de l’accouchement par les pères, dépression post-natale paternelle, violences conjugales

2. Promouvoir un soutien social entre pères

Ces rencontres se déroulent entre hommes. Elles sont co-animées par un homme sage-femme de la Maternité qui apporte les informations formelles et les connaissances obstétricales et un homme non sage-femme avec des compétences en animation de groupes de parole et un intérêt pour le bien être des (futurs)pères.

Tous deux s’appuient sur des outils à la fois ludiques et didactiques favorisant la discussion et l’interaction. Chaque père a devant lui un ensemble de 9 cartes : 8 cartes à thèmes (ex « Je ne reconnais plus ma femme », « Ma femme allaite, à quoi je sers ? », …) + 1 carte blanche où il pourra écrire ce dont il a envie de parler de manière anonyme. Il choisit les cartes qui lui parlent puis les donne aux animateurs.

Les sujets choisis par le groupe sont discutés et à la fin de la séance, une proposition d’échange de contacts entre participants permet de favoriser la création de soutien social.

Ces rencontres sont organisées grâce au soutien conjoint du service d’obstétrique et de la FReP du service durant une phase expérimentale au terme de laquelle une évaluation de la satisfaction des pères et de l’impact de ces séances sur leur vécu de l’accouchement est en cours.

Site internet des HUG concernant l’accès à ces rencontres: https://www.hug-ge.ch/obstetrique/rencontres-futurs-papas

La brochure complète destinée aux (futurs) pères peut être téléchargée ci après: https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/obst%C3%A9trique/documents/papa.pdf

A noter que ce projet a d’ores et déjà reçu le prix « Participation du patient à sa prise en charge » à la Journée Qualité de décembre 2019: https://www.hug-ge.ch/actualite/palmares-journee-qualite-2019

 

  • QUEL EST L’EFFET DE LA MUSIQUE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU CERVEAU DES NOUVEAU-NÉS PRÉMATURÉS ? (Recherche médicale en cours – 2018/2020)

“Building the path to resilience in preterm infants: a neuroimaging investigation of the brain structural effects of a musical intervention in preterm infants”

Investigatrice principale: Professeure Petra S. Hüppi,  Médecin cheffe du service développement et croissance des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG)

La grande prématurité reste un problème pour notre société, malgré les progrès de la médecine. En constante augmentation (7% des naissances en Suisse), elle est la principale cause de décès survenant au cours des quatre premières semaines de vie des nourrissons dans le monde. Dans les pays à revenu élevé, la quasi-totalité de ces bébés survivent mais bon nombre d’entre eux souffrent de troubles précoces du développement, notamment des troubles au niveau du développement moteur, cognitif et/ou émotionnel. La naissance prématurée affecte clairement le développement précoce du cerveau et conduit finalement à des déficiences dans le développement sociocognitif, avec un impact clair sur la réussite économique et la qualité de vie de ces personnes. Il est donc d’une grande importance pour la société de développer des stratégies pour améliorer le développement du cerveau et soutenir la résilience après la naissance prématurée. Des études récentes montrent que le développement de ces enfants nés trop tôt ne dépend pas uniquement des soins médicaux prodigués mais aussi de l’environnement du bébé prématuré dans ses premières semaines et mois de vie. Une introduction de la musique a récemment été proposée en néonatologie. Cependant, les effets d’une intervention musicale sur le développement cérébral et sur le développement cognitif et émotionnel de l’enfant né prématurément restent à démontrer. Le but de cette étude est donc de tester l’efficacité d’une intervention musicale postnatale précoce sur le développement du nouveau-né prématuré.

De plus, si la musique a un impact positif sur le développement du cerveau, elle pourrait devenir un outil utile en néonatalogie pour apaiser le bébé mais aussi les parents. En outre, la musique pourrait être un moyen d’aider les parents à communiquer avec leur bébé; par conséquent, cela pourrait diminuer l’anxiété et la dépression des parents et améliorer le lien entre les parents et les nourrissons. Enfin, cette intervention pourrait être proposée à tous les nourrissons hospitalisés en unité de soins intensifs néonatals, peu importe la pathologie, le statut économique des parents, le lieu ou le pays.

En plus de la FReP, cette étude est soutenue par le Fond National Suisse pour la Recherche Scientifique, ainsi que d’autres fondations privées.

 

  • PRÉPARER ET ACCOMPAGNER LES FUTURS OU NOUVEAUX PÈRES A LA NAISSANCE DE LEUR ENFANT ET A LA PATERNITÉ (Projet terminé)

Naissance d’un père : éclairage sur les besoins masculins des futurs et nouveaux pères

Porteurs du projet: Yvonne Meyer, professeure HES, Gilles Crettenand, coordinateur du projet Mencare en Suisse Romande et Magali Bonzon, maitre d’enseignement HES

We are fathers, swiss dads.
Photographer Johan Bävman

Ce projet de la Haute Ecole de Santé Vaud (HESAV) est important, car l’isolement, le manque d’informations et l’absence d’outils pratiques et réutilisables, comptent parmi les principaux problèmes d’adaptation des pères et futurs pères. Il en résulte une absence de prévention (dépression post-partum, trouble du lien d’attachement à l’enfant, désinvestissement précoce). De plus, les hommes rapportent régulièrement un sentiment d’exclusion au sein des structures de soins, notamment en cas de complications périnatales. Ces éléments font écho à la littérature et aux recommandations d’organisations internationales (OMS, UNICEF, Royal College of Midwive).

Les objectifs du projet étaient: 1. Créer des capsules-vidéos spécialement destinées aux futurs pères. 2. Informer les futurs pères en Suisse romande de l’existence de ces ressources. 3. Renforcer la communauté romande de pères par des rencontres «en présence». 4. Évaluer l’impact des actions précédentes. Le choix de courtes capsules-vidéos découle d’un intérêt avéré des pères pour les nouvelles technologies qui s’adressent directement à eux.

Les capsules vidéos peuvent maintenant être visionnées gratuitement via le lien suivant: http://naissancedunpere.ch/

Un article paru dans « 24 heures » peut être téléchargé ici: http://naissancedunpere.ch/wp-content/uploads/2019/01/2pages_24heures_REGION_2019-01-12.pdf